Intranet

Soutenance de Livia CHEN DICKSON le 25 octobre 2018

Utilisation d'une métabolomique non ciblée dans l'urine des humains pour identifier les biomarqueurs de l'ingestion de Genipap (Genipa americana L.)

Le 25 octobre à 14h00 à l'Université de Montpellier.

L’analyse métabolomique non ciblée a été utilisée pour évaluer les métabolites produits après avoir bu du jus de genipap et identifier les biomarqueurs d’exposition. L’identification d’un biomarqueur d’un apport alimentaire ou diététique devient un nouvel outil dans l’évaluation diététique. Le genipap Genipa americana L. est un fruit originaire d’Amazonie largement consommé et bien connu dans la médecine traditionnelle comme diurétique, digestif, laxatif, antiseptique, curatif. L’effet biologique sur un organisme vivant est attribué aux composés présents dans ce fruit avec une large gamme de bioactivité. Pour identifier les métabolites produits après ingestion de jus de genipap qui puissent être considérés des biomarqueurs de la consommation de genipap, l’urine d’hommes en bonne santé avant et après la consommation de jus de genipap a été analysée. L´expérimentation a été divisée en deux expositions, l’une aiguë et l’autre à moyen terme dans un essai clinique croisé ouvert. Dans l’intervention aiguë, les volontaires ont consommé une dose de 500 mL de jus de genipap. Dans l’exposition à moyen terme, les volontaires ont bu deux fois par jour 250 mL de jus de genipap et ce, pendant 19 jours ; au vingtième jour, ils ont bu 500 mL d’eau sucrée (boisson de contrôle). Les échantillons d’urine ont été recueillis pendant 24 h dans 3 flacons différents correspondant à 0 - 6 h, 6 - 12 h et 12 - 24 h après avoir bu. Les échantillons d’exposition aiguë et à moyen terme ont été comparés à des échantillons contrôle prélevés avant l’ingestion de jus de genipap dans les mêmes conditions que l’ingestion de jus. Les métabolites des échantillons d’urine ont été extraits avec de l’eau Milli-Q et analysés sur chromatographie liquide à ultra haute performance couplée à un spectromètre de masse Orbitrap. Pour effectuer l’analyse du T-test avec un taux de fausse découverte <0,05 dans les données logarithmiques et Pareto-scalées, le logiciel Metaboanalyst 3.5 a été utilisé. En outre, l’analyse des composantes principales et l’analyse discriminante des moindres carrés partiels ont également été effectuées pour mettre en évidence les différences expérimentales entre les groupes. Les biomarqueurs identifiés ont été validés par la valeur de l’aire sous la courbe de la courbe caractéristique du récepteur-opérateur. 33 métabolites ont été théoriquement annotés dans l’étude aiguë et 26 dans le moyen terme. 22 de ces métabolites étaient communs dans les deux expositions. 15 composés de la classe des iridoïdes ont été identifiés de manière putative en utilisant les règles de base chimiques et le logiciel Qual Browser. Ces structures correspondent à l’acide génipique, à ses formes dérivées et aux formes dérivées de l’acide génipinique. L’analyse biochimique des échantillons de sang a montré une réduction significative des enzymes transaminase glutamiqueoxalacétique et transaminase glutamique-pyruvique après une consommation à moyen terme de jus de genipap. En outre, les altérations physiques liées à la consommation de jus étaient: 7 des volontaires ont rapporté une augmentation de la disposition, 6 ont eu une augmentation du sommeil, 7 ont eu une diminution du poids corporel, 3 ont dit que les fèces devenaient pâteux et d’autres 3 avaient la diarrhée.
Ainsi, nous concluons pour la première fois que les iridoïdes présents dans les fruits génipap sont biodisponibles. Ces iridoïdes ont différentes cinétiques d’absorption par le corps humain. Certains métabolites sont plus rapidement excrétés que d’autres, mais tous continuent d’être excrétés même après 24 h après l’exposition. Ainsi, dans cette étude, la consommation de jus de génipap a montré la sécurité et la tolérabilité et aucun effet toxique n’a été observé. En outre, plus d’investigations sont nécessaires pour identifier l’activité thérapeutique possible de ce fruit.

Publiée : 09/10/2018

Cookies de suivi acceptés